Pour une meilleure digestion

 

J’attends d'avoir faim. Une vraie faim veut dire, que le feu digestif est prêt pour recevoir de nouveaux aliments.

 

Je mastique lentement en savourant.

 

Je mange à heures régulières dans le calme et la bonne humeur. La rancœur, la colère, la peur, la réflexion profonde, les rires exagérés, le stress, le bruit, les émotions fortes favorisent une mauvaise digestion.

 

Je suis en toute conscience. Plus je me concentre sur mon repas, plus j’ai conscience des odeurs, des saveurs, plus j’améliore mon appétit et ma digestion.

 

Sans excès. La proportion idéale pour un repas c’est lorsque le ventre, rempli de façon respectueuse, est léger, sans maux, ni fatigue excessive.

 

Je masse mon estomac. Je me fais un massage doux et circulaire de l'estomac, 20 fois dans le sens des aiguilles d'une montre, 20 fois dans l'autre sens.

 

Je m’offre une promenade digestive.

 

Je pratique la respiration ventrale longue et complète.

 

Je me relaxe. Une petite pause au cours de la journée, me régénère.

 

Je fais une mono diète régulièrement. Un seul aliment tout au long de la journée. (Soupe, raisin, pommes, chou, riz…)

 

Je mange les fruits en début de repas ou ¼ d’h avant, afin d’éviter qu’ils fermentent dans l’estomac.

 

J’écoute mon corps qui réagit lorsqu’il ne veut pas d’un aliment.

 

J’évite de boire pendant le repas et particulièrement les boissons froides.

Gandhi - Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde