Se nourrir

 

Pulsion archaïque de survie pour alimenter le corps et ainsi contribuer à l’équilibre de notre organisme. L’être humain, sans cesse en quête vers l’extérieur n’arrive pas toujours à combler son manque physique, émotionnel, mental et spirituel. Il cherche donc le plus souvent à se remplir de nourriture solide, voire d’alcool, de tabac, de drogues, de médicaments… Il suffit d’observer l’humain d’aujourd’hui pour se rendre compte qu’il y a quelque chose à changer dans les comportements.

 

Avons-nous besoin de tant de sucrerie ?

Besoin de 3 repas par jour aussi copieux, constitués d’entrée, de viande, de légume de fromage et de dessert ?

Pourquoi boire de l’alcool, fumer ?

Pourquoi manger des chewing-gums à longueur de journée ?

Pourquoi consommer des encas très sucrés entre les repas ? Des apéritifs ? Du foie gras à Noël, des fruits et légumes hors saison ?

Sachant que seulement 15% de notre alimentation nous nourrit, le reste remplit simplement notre ventre et comble notre manque affectif.

 

La réponse est certainement dans nos croyances et nos conditionnements.

Depuis notre enfance et ceci depuis des générations on nous dit qu’il faut des laitages, des fruits, de la viande… sinon… les carences nous guettent.

 

Et pourtant, une grande quantité de personnes n’en mange jamais sans savoir de problème !!

Nos croyances nous incitent aussi à manger davantage lorsque nous sommes malades pour apparemment, prendre des forces…Bien au contraire, même les animaux le savent, lorsqu’ils sont malades, ils ne mangent plus. On nous montre aussi qu’il faut être « bien en chair » pour représenter l’idéal de la bonne santé. Qu’il faille manger plus si nous avons un travail de force … Tout cela nous vient des croyances de nos parents, grands-parents…

Et aujourd’hui nous constatons TOUS le nombre grandissant des maladies, troubles comportementales, augmentation de la cigarette, des drogues, de l’alcool…

Est-ce une fatalité ou sommes-nous responsable ?

 

Tout ceci bien géré par l’industrie et les laboratoires pharmaceutiques, véhiculé par la publicité qui allèche les papilles gustatives. Autre impact de l’épouvantable alimentation industrielle ; l’écologie.

 

Tout se gaspillage en produits inutiles voir dangereux, en emballage, en transport, en manutention, en temps, en énergie… Tout ceci pour dévorer, grignoter, ingurgiter jusqu’à s’en rendre malade. Manger, c’est beaucoup d’heure de travail pour avoir de l’argent. De l’argent pour acheter ; cuisine, équipement ménager, produits d’entretien, ustensiles de cuisine, vaisselle et nourriture… Du temps et de l’énergie pour faire les courses, préparer les repas, transformer, manger, faire la vaisselle, digérer et ceci 3 fois/jour tous les jours. L’humain mange pour avoir des calories mais ils en dépensent beaucoup plus pour l’obtention de ces calories.

 

 

Gandhi - Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde