Mes écrits

Inspirée au travers de ma vie et des expériences qui me sont données à vivre, je transmets au travers des textes que vous trouverez sur cette page. D'autres textes sont imprimés dans le livre "Du bonheur simple"

La lumière

Un jour, une personne m'a dit :


Et si la lumière était un leurre !! Que deviendrais-tu ?


Alors voici, ce que je réponds...

 

Depuis mon enfance, je ressens que je ne suis pas toute seule, sans vraiment savoir ce qui me remplissait.
J'ai vécu ma vie en étant attentive à mes réactions et celles de mon entourage.
J'ai beaucoup appris sur le comportement, sur les différentes personnalités que nous jouons tous.


L'humain est formidable.

Quand on observe attentivement notre comportement en osant aller vraiment en profondeur au risque que cela fasse mal, on découvre des richesses. Nous ne sommes pas cette programmation que nous avons reçu de notre passé. Nous avons simplement accueilli un programme que nous appliquons par défaut.


Les rencontres que j'ai eues depuis toute petite, ont été des occasions formidables pour aller encore plus loin. C'était certainement une volonté puissante qu'à mon être intérieur. Car aujourd'hui, quand je fais le bilan, c'est évident qu'il travaille pour moi et m'a continuellement poussé.

 

C'est comme à l'école, quand tu apprends ; avant, tu ne sais pas et à présent tu sais. Le savoir n'a pas forcément d'importance, mais cela va nous permettre d'aller plus loin dans nos connaissances et donc dans nos attitudes et nos savoir-faire ou être.


Quand on parle de lumière, on ne peut pas l'expliquer. Mais on sait qu'elle est là!!
Quand on est dedans, on ne peut pas la montrer, on ne peut pas inviter une personne à venir, mais on sait qu'on est dedans!!

On peut simplement vibrer de cette énergie et de ce fait les autres ont envie de connaître cette énergie qui anime.


Ce qui attire chez une personne lumineuse, c'est cette lumière, cette énergie qui fait que la personne rayonne une douceur, une paix intérieure, une sagesse...
Le piège ou plutôt la difficulté pour l'autre, c'est de croire qu'il suffit de l'avoir à côté de soi pour en profiter.
C'est vrai, les autres peuvent puiser pour se renforcer, remonter la pente ou se nourrir un peu.
Mais cela devient difficile quand la personne souhaite vraiment aller plus loin et la découvrir aussi pour lui.
C'est difficile car tout simplement, pour que cette lumière, qui vibre au plus profond de chaque être puisse se révéler, il faut que la personne fasse ressurgir du plus profond de ses tiroirs tout ce qui est enfouis.
Alors quand l'âme entend un désir de l'humain, de vouloir aussi atteindre cette sérénité ou vouloir ressentir cette lumière au fond de lui, elle reçoit donc le feu vert d'un début de travail sur lui. Elle met donc tout en place sur son chemin pour que l'humain puisse aller voir dans ses profondeurs.


Aïe, ce n'était pas prévue ça !!
Il pensait que c'était plus facile, plus doux, qu'il suffisait d'apprendre, de comprendre et puis tout était parfait.

 

Mais comment crois-tu que j'en suis arrivée là?
Nous y arrivons au prix de notre vie.
Nous le percevons parce que nous mourrons à nous-mêmes.
Nous le découvrons uniquement dans le silence. Le silence de notre mental.
Nous essayons de le vibrer malgré l'entourage et la lourdeur de ce qui nous entoure.

 

C'est pour cela que nous avons besoin de silence et de solitude.
Et nous savons que ce travail ne s'arrête jamais.
Car plus nous ouvrons, plus nous découvrons que l'humain est tout petit, que son être intérieur est magiquement immense et nous savons aussi que nous n'atteindrons jamais avec ce mental et ce corps la conscience de ce grand TOUT.
C'est toute la difficulté de vivre sur cette Terre.

L'incarnation est un lieu magique qui permet de se découvrir sous toutes les facettes.


Se découvrir est vraiment intéressant, qu'elle humilité, qu'elle émotion, qu'elle bonheur que de se retrouver dans notre vérité, l'accueil et l'honnêteté de ce que nous sommes vraiment.


C'est toujours intéressant pour moi d'observer ce qui se passe.

L'humain est tellement habitué à des cours, des séminaires, des stages, des leçons d'école, des structures pour aller étudier et des livres pour apprendre, qu'il pense que cela se fait de la même façon.
C'est comme une programmation intérieure ; apprendre = livre, professeur, école, diplôme....
Alors il lit, il cherche le bon stage, il apprend les techniques, il découvre des méthodes.
Tout ça est bien !! Utile, mais limité !!


Car le point de départ, c'est de vraiment considérer à chaque instant que notre être intérieur ne cesse de nous montrer ce que nous devons faire et où nous devons aller.


Il est présent et disponible à chaque seconde et attend avec patience que nous l'écoutions.


Mais il faut être dans le silence de notre mental, c'est-à-dire ne plus laisser la voix du mental, prendre le dessus. (Les questions, les angoisses, les anticipations, les regrets, les culpabilités, les frustrations, les peurs, les colères, les vengeances, etc.........)


Et dans le silence, simplement demander !
Et dans le silence, ne plus chercher avec le mental !
Et dans le silence, attendre en observant tout ce qui vient à soi !


Une page ouverte, un livre qui tombe au bon moment, une rencontre, les mots d'une personne, un paysage, une situation devant soi, une compréhension soudaine, une idée nouvelle, une pensée différente, une petite voix intérieure....
Notre réponse est là devant nous, mais la voyons-nous ? Parfois oui, si on n'est pas dans cette compréhension, alors on dit que c'est du hasard, et si on est dans cette conscience, on dit merci.
Et si on ne voit pas, ce n'est pas grave, jamais il ne s'épuise à nous montrer !!


Pour terminer ce texte, je décide d'ouvrir une page du livre « La petite voix, d'Eileen caddy »
Et voici comment notre être intérieur peut nous parler tellement fort !!

 

Je viens d'ouvrir à cette page:
« N'essaye jamais de te mêler du chemin de qui que ce soit. Toutes les âmes doivent trouver leur propre chemin et atteindre le but de leur manière propre. Certaines peuvent le faire à travers la méditation, certaines à travers la contemplation, certaines à travers la prière, certaines à travers le travail et certaines à travers le contact avec les gens.
Ne soit jamais découragé quand le route est dure et rude, mais continue et sache que tu y arriveras.
Cette vie n'est pas pour les âmes timorées, qui ont peur de faire face à la réalité et de marcher tout droit dans la lumière. Sois fort et aie du courage. Mets ta main dans la mienne et je te guiderai à chaque pas du chemin, si seulement tu veux bien me laisser faire. »


Sans commentaire !! Tout simplement merveilleux !! MERCI

 

Alors ma réponse plus rapide, c'est: Je deviendrais ce que je suis déjà. Je ne suis pas dans une dévotion à la lumière, je ne comble pas de manque, je suis plongée dedans et je n'y suis pas attachée donc pas peur de la perdre.

et j'ajouterais: si la lumière est un leurre, j'en suis un aussi. 

Isabelle

Gandhi - Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde