Mes écrits

Inspirée au travers de ma vie et des expériences qui me sont données à vivre, je transmets au travers des textes que vous trouverez sur cette page. D'autres textes sont imprimés dans le livre "Du bonheur simple"

La percée de l'être

Dürckheim nous dit :


« L'homme des temps modernes est devenu aveugle à son être.
On ne rencontre plus qu'à de rares exceptions cette sensibilité inhérente aux qualités transcendantes de l'être, que sont la puissance originelle.
On ne valorise plus que selon le rendement quantitatif.


Ainsi pense-t-on pouvoir remplacer, le manque de plénitude et de force originelle par des valeurs extérieures comme l'application et l'ambition ; le manque de structure intérieure, par une capacité et une efficacité matérielle ; et le manque d'amour authentique spontané par des commandements moraux et une bonté fondée sur des principes.

Or, cette absence de puissance intérieure, qui jaillit de notre être, ce manque de grandeur inné a des conséquences désastreuses .......»


« Les hommes se distinguent les uns des autres par les variations de leur être en reflétant, par celles-ci, les élans originaux de l'ÊTRE qui sont à l'œuvre en toute chose vivante....


.... La grande Vie incorporée en tout ce qui vit, agit en un triple élan : en tant que Force de vivre sa petite existence, en tant que Destination à se réaliser en une forme particulière, et en tant qu'élan à s'intégrer dans un Tout qui le dépasse.


Il y a donc trois élans en un :
1) L'élan vital qui est à la base de toute existence.

Ce qui vit, ne vit pas par soi-même, mais de la Plénitude de l'être, vivant en lui, qui veut se manifester.

C'est pourquoi ce qui vit, non seulement « vit » mais « veut » vivre et cherche à s'affirmer et à se maintenir dans l'existence.


2) L'élan de se réaliser dans une forme particulière, différenciée : devenir « soi-même ».

Ce qui vit, le fait selon l'image, modèle intérieur qui est le sceau de l'Être dans sa personnification en chaque être ;

et vivre, c'est « vouloir » réaliser son image.


3) L'élan unifiant, c'est-à-dire : parvenir à la totalité, en nous-mêmes et en tout ce qui nous entoure.

De par son être, tout ce qui vit participe de la Totalité et de l'Unité de l'Être ;

c'est cette participation qui œuvre en chacun, en cherchant à dépasser sa séparation et en rentrant finalement dans l'Unité d'un grand Tout.


La différenciation entre les hommes est due à la prédominance de l'un de ces trois élans originaux sur les autres.....

 

« ... Plus la lutte pour l'existence le pousse dans la différenciation, où il s'affirme lui-même, plus il sent en lui l'appel de l'Unité salvatrice ;

elle l'invite avec insistance à quitter son soi individuel et à s'ouvrir en mûrissant à l'Être..."


"...La grandeur d'un homme se reflète à travers son rapport à l'existence.

Elle est visible à la façon dont il accepte son sort et la persévérance à se dépasser soi-même... »

 

Il dit aussi : « Le devoir de tout véritable conducteur d'âme consiste à aider l'homme à réaliser cette destinée.

La condition nécessaire à l'accomplissement de cette tâche, comme éducateur, médecin, père spirituel, thérapeute, est de croitre soi-même dans cette voie et de connaître les moyens d'y amener l'autre. »

 

« L'Être qui doit se manifester dans l'existence et l'être essentiel qui doit se réaliser dans le moi, ne sont pas le produit de l'imagination mais le contenu d'une expérience dont la qualité et le sens appartiennent à une dimension qui dépasse les données de la conscience rationnelle.

Il est donc tout à fait normal que la révélation de l'Être dans l'existence soit impossible aussi longtemps que l'homme reste sous l'emprise de conscience rationnelle et objective.... »

 

« ... La loi de la vie prescrit que l'homme soit « entre » ciel et terre ; qu'il contienne en lui les deux pôles féminin et masculin et qu'il les fasse fructifier en les intégrant l'un à l'autre.

L'homme ne peut accomplir sa destinée que s'il est capable d'élever son élan naturel et sa faculté de donner forme à sa vie, finalement au niveau d'une existence enracinée dans la Transcendance.... »

 

 

Que ces paroles de sagesse aident à comprendre les raisons de notre existence.
Nous sommes nombreux à percevoir qu'une expérience sur notre chemin est une occasion de se connaître davantage et d'ouvrir de nouvelles portes ; que chaque expérience donnera plus de maturité à l'homme en le rendant capable de s'accomplir.
Isabelle

Gandhi - Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde